50 ans de surveillance du lait en Wallonie

Gepubliceerd op maandag 12 mei 2014 tot 11:55

Le 11 avril dernier, le Comité du Lait a fêté ses 50 ans lors de son assemblée générale. Différentes thématiques ont été abordées, l’historique du Comité du Lait en matière de qualité du lait ainsi que la santé mammaire, le projet Mammiscan et une remise de récompenses aux éleveurs les plus méritants ayant adhérer au Dossier de santé mammaire. Ce fût également l’occasion de présenter la nouvelle acquisition du Comité du Lait permettant pour, la première fois en Wallonie, d’effectuer des analyses par PCR en temps réel afin de détecter la présence de bactéries pathogènes dans les prélèvements de lait.

Après une introduction par le Président du Comité du lait, Mr Marchal, le directeur, Emile Piraux, a souligné l’évolution de la qualité du lait durant ces 50 dernières années. Les différentes méthodes d’analyses et normes utilisées lors de ce demi-siècle ont été présentées brièvement ainsi que les différents dispositifs mis en place pour améliorer la qualité du lait dont la qualité filière lait (QFL). L’évolution des centres d’analyses a également été retracée puisque d’un centre par province nous sommes arrivés à un centre commun pour toute la Wallonie, Le Comité du Lait de Battice. Cliquez ici pour voir la présentation

Léonard Théron, assistant-chercheur à la faculté de Médecine Vétérinaire de Liège, a ensuite dressé un bilan de la santé mammaire en Wallonie. Selon les chiffres présentés, la Wallonie, comparée aux autres pays, est un bon élève au niveau de la santé mammaire. Il a ensuite attiré l’attention sur la consommation de tubes antibiotiques : au vu du nombre de vaches laitières en Wallonie et du nombre de tubes intramammaires vendus, on peut estimer qu’une vache sur trois voire sur deux est traitée pour une mammite chaque année. Selon ses dires, force est de constater que les éleveurs wallons ont encore une belle marge de manœuvre. En effet, pour exemple et selon les visites de contrôle effectuées dans les élevages wallons, 50% des machines à traire ne sont plus adaptées à la production des vaches et les « bonnes pratiques de traite » ne sont appliquées que dans 30% des exploitations. Selon le Dr Théron, plus on augmente la production laitière, plus on doit porter une attention particulière à l’hygiène. Des outils, comme le dossier de santé mammaire ou le site www.mammite.be, ont d’ailleurs été mis en place en association avec l’AWE afin d’aider l’éleveur au jour le jour. Cliquez ici pour voir la présentation

Anne-Sophie Rao, assistante-chercheuse à la Faculté de Médecine Vétérinaire de Liège, a poursuivi avec la présentation du projet Mammiscan. Ce projet, fruit d’une collaboration entre l’ULG, l’AWE asbl et le Comité du Lait est subsidié par la Région Wallonne. Ce projet a pour objectifs principaux d’augmenter le nombre de bactériologies, de rassembler les acteurs de la filière lait et d’utiliser les antibiotiques de manière raisonnée. La nouvelle machine du Comité du Lait utilisant la méthode PCR, contribue pleinement à ces objectifs, cette méthode d’analyses, complémentaire à la culture bactérienne, présente l’avantage d’avoir des résultats rapides (24h) et de détecter les bactéries mortes. Dans le cadre du projet, un encadrement spécifique des exploitations ayant des problèmes de qualité du lait est mis en place afin d’évaluer la rentabilité de conseils dans le cadre d’infestation par les germes contagieux. Le but ultime étant d’être au chevet des éleveurs et de leur fournir un conseil de qualité. Cliquez ici pour voir la présentation

Géry Glorieux, de l’AWE asbl, a ensuite remis les Awards aux éleveurs les plus méritants ayant adhérer au Dossier de santé mammaire. Trois Awards ont été remis : l’Award du troupeau avec la meilleure santé mammaire a été attribué à Monsieur Kleijnen Paul de Warsage ; l’Award du troupeau avec la meilleure progression de la santé mammaire a été remis à Monsieur Snauwaert Marc de Falaën et l’Award du troupeau consommant le moins d’antibiotique a été décerné à Monsieur Geron-Rohen Albert  d’Aubel.

L’assemblée générale s’est terminée par une visite des laboratoires du Comité du Lait et par le verre de l’amitié.

Tags

Meest gelezen artikels

 

 
 
Categorieën