Un prix du lait à la baisse

Published on Monday 24 September 2012 at 7pm

La Belgique peut s'ennorgueillir du lait le plus contrôlé au monde sur le plan sanitaire et des résidus inhibiteurs. Mlagré cela, le prix payé au producteur ne fait que diminuer, similairement à nos voisins, certes, mais nous sommes toujours les derniers en course.

Les options pour améliorer sa rentabilité restent néanmoins toujours d'actualité : Améliorer son cout de revient.

L'OSaM vous propose quelques pistes :

  1. Posséder un troupeau homogène au niveau de la production
  2. Réduire son intervalle de vêlage, ne pas laisser de délais involontaires avant la mise à la reproduction
  3. Produire un lait inférieur à 200.000 cellules/ml pour maximiser la production de chaque animal
  4. Le taux de renouvellement ne doit pas dépasser 32%
  5. Valoriser la protéine le mieux possible en évitant les pertes en urée (150-300 pour une protéine >3%)
  6. Etre inscrit au contrôle laitier pour connaitre le mieux possible ses animaux et identifier les improductifs
  7. Maitriser la croissance des ses génisses pour un premier vêlage à 24 mois
  8. Se faire suivre par des consultants en reproduction, alimentation et production laitière (le rapport cout bénéfice annuel est toujours à l'avantage de l'éleveur)

Tags

Most Read Articles

 

 
 
Categories