Température, vous avez dit hyperthermie ?

Publié le lundi 31 décembre 2012 à 13h45

Effect of heat stress on body temperature in healthy early postpartum dairy cows.
Burfeind O., Suthar VS, Heuwieser W.
Theriogenology 2012, 78,2031-2038..

Synthèse réalisée par Pr. Ch. Hanzen


1.      Introduction

Le thermomètre constitue sans nul doute un des outils clés du clinicien. La détermination d'un seuil « normal » de température corporelle n'est pas aisé. Ce paramètre dépend bien entendu de l'état sain ou malade d'un animal mais peut également être influencé par d'autres facteurs tels le numéro de lactation (primipare vs pluripare), le moment de la journée, la méthode et la fréquence de la mesure, la réduction d'ingestion de la matière sèche ou encore les conditions environnementales (index température humidité : THI Température Humidity Index dont la valeur normale doit être égale ou inférieure à 72 soit une température ambiante de 25°C et un taux d'humidité de 50 %).

L'étude se propose de

  • Caractériser au cours des 10 premiers jours du postpartum les valeurs normales de la température corporelle prises au niveau du rectum et du vagin.
  • Identifier la fréquence de la fièvre chez des vaches saines en postpartum
  • Evaluer l'effet de la température et de l'humidité ambiantes sur la température corporelle

2.      Matériel et méthodes

L'étude concerne une exploitation de 1200 vaches (10124 litres en 305 jours) en stabulation libre. Les vaches sont traites trois fois par jour. La température rectale (profondeur de 8 cm) est prise deux fois par jour (7 et 17 h) au moyen d'un thermomètre digital par le personnel de l'élevage du 2ème au 10°ème jour du postpartum. La température vaginale est enregistrée toutes les 10 minutes au moyen d'un dispositif électronique fixé à un CIDR. L'haptoglobinémie est déterminée aux jours 2, 5 et 10. La vache est déclarée saine si la concentration en haptoglobine est inférieure à 1,2 g/L. L'étude concerne 17 vaches suivies en période dite modérée (ITH de 59,8) et 15 vaches en période dite chaude (ITH de 74,1). Toutes les vaches ont accouché sans intervention et ont expulsé leur placenta dans les 12 heures suivantes.

3.      Observations

  • La température rectale de 17 vaches placées dans un environnement hygrométrique et de température normale (THI 59,8) sont en accord avec celles rapportées par d'autres études
  1. 38.0 à 39.7°C (Burfeind et al. Theriogenology 2012,78,2031-2038)37.9 à 39.5°C (Wenz et al. J Dairy Sci, 2011,94,1864-1872)
  2. 38.5 à 38.8°C (Kristula et al. The Bovine Practitioner 2001, 35,117-125)
  3. 38.7 à 38.8°C (Wagner etv al. The Bovine Practitioner 2008,42,18-26)
  • La température rectale des vaches placées dans un environnement hygrométrique et de température élevé (THI 74,1) est supérieure à celle des vaches placées dans un environnement hygrométrique et de température normal (THI 59,8) (39.4+/- 0.6°C vs 38.9 +/- 0.4) .
  • La température vaginale des vaches est supérieure (0.2 à 0.3°C) à la température rectale  que les vaches soient placées dans un environnement hygrométrique et de température normal (THI 59.8 : 39.2 +/- 0.4 °C vs 38.9 +/- 0.4) ou élevé (THI 74.1 : 39.6 +/- 0.4 vs 39.4+/- 0.6°C).
  • Les températures rectales supérieures ou égales aux seuils de 39.5, 39.7 et 40°C sont plus fréquemment observées dans un environnement hygrométrique et de température élevé (46.6 %, 36.1 % et 17.1 %) que normal (7.6 %, 5.3 % et 3.4 %).
  • Les températures rectales et vaginales présentes des variations diurnes et en fonction du stade du postpartum

Temperature curves

4.      Recommandations pratiques

  • La température rectale constitue une donnée objective qu'il est cependant nécessaire d'interpréter pour identifier un animal malade et donc mettre en place le cas échéant un traitement anti-infectieux.
  • La température rectale doit pour l'éleveur constituer un signe d'appel (du vétérinaire) surtout si elle est prise le matin.Une température rectale supérieure à 39.5°C constitue une limite acceptable pour identifier un animal fiévreux.
  • L'augmentation du THI peut être responsable de faux positifs. Pour rappel ce THI se calcule de la manière suivante (Kendall et al. Livestock Science 2008,117,130-138)

THI = (1.8 x T° ambiante + 32) – {(0.55 – 0.0055 x humidité ambiante) x (1.8 x T° ambiante – 26)}

Tags

Articles les plus lus

 

 
 
Catégories