Courant vagabond? Une équipe de l'Université de Liège peut aider au diagnostic

Publié le mercredi 21 août 2013 à 10h45

Beaucoup ont déjà eu quelques discussions sur les champs électriques et magnétiques à l'échelle de la ferme, notamment les fameux courants vagabonds ou parasites.

Voici une équipe pluridisciplinaire et inter-universitaire belge qui travaille sur ces questions au travers d'un prisme santé humaine/technologie.

L'équipe "ingénieur" se déplace en ferme pour aller faire du diagnostic electro-magnétique avec un outillage adapté.
Pour ceux qui sont intéressés voici leur site internet :
http://www.bbemg.ulg.ac.be/

"Information scientifique des effets sur la santé des champs électriques et magnétiques (CEM) 50HzLe "Belgian BioElectroMagnetics Group (BBEMG)" rassemble des chercheurs belges de trois universités (Liège, Gent, Bruxelles) et d’un institut de recherche (Bruxelles).Notre groupe de recherche aborde les effets sur la santé d’une manière multidisciplinaire: études en laboratoire, évaluation des risques, expérimentation chez l’homme et modélisation des champs électriques et des courants dans le corps humain."

Voici l'équipe qui s'occupe du diagnostic technique : Equipe ACE

Prof. Christophe Geuzaine
tel: +32 (0)4 366 37 30 | fax: +32 (0)4 366 29 10
Véronique Beauvois
tel: +32 (0)4 366 37 46 | fax: +32 (0)4 366 29 10

Tags

Articles les plus lus

 

 
 
Catégories